Belgica Sexicæ Unita

Le royaume est un grand bordel et doit le rester

The kingdom is a hudge whorehouse and must remain that

photo-montage & digital painting

400 x 80 cm — 2008

PRESS

 

LA LIBRE BELGIQUE - 12/11/07

FLALLONS ET WAMMANDS EN LABORATOIRE 
Le Belgicarium a ouvert ses portes le jour de l'armistice. Il sondera pendant un mois le "vivre ensemble" belge et son avenir. Au menu : 80 artistes belges et des oeuvres entre porno, lit douillet, ferraille et bouts de ficelles. (...) Ici, seuls l'humour et l'art fontoffice d'armes diplomatiques. Le résultat en est même saisissant lorsque l'on découvrecette vaste peinture de Lucas Racasse où copulent dans la plus grande allégresse les partenaires de l'orange bleue ainsi que les membres de leurs partis. Des ébats très collectifs, volontiers pornographiques, qui n'ont pour seul objet que de témoigner de l'absurdité des querelles actuelles.

 

EL PAIS - 03/12/07

EL DESGOBIERNO BELGA 
Tras seis meses sin Ejecutivo, el país se enfrenta

a su mayor crisis política. (...) Las acusaciones cruzadas entre políticos se han convertido en una suerte de orgía política, que el artista Lucas Racasse ha dejado plasmada en un mural que rebosa sexo explícito y en el que los rostros de los protagonistas de la bacanal han sidosustituidos por los de los políticos de la coalición de Gobierno. La obra

forma parte de una exposición colectiva de arte contemporáneo que se exponeestos días en

Bruselas y que anima al visitante a reflexionar sobre el significado de la bandera y la frontera lingüística.


LE DESORDRE BELGE
Après 6 mois sans gouvernement exécutif, le pays est confronté à sa plus grande crise politique.(...)

Les accusations échangées entre politiciens se sont transformés en une sorte d'orgie politique, que l’'artiste Lucas Racasse a recréée sur une fresque débordant de sexe et dans lequel les personnages ont été substituéspar ceux des hommes et femmes politiques de la coalition du gouvernement.

L'œuvre fait partie d’une exposition d’'art contem-porain collective qui est exposée ces jours-ci

à Bruxelles et qui amène le visiteur à réfléchir

sur la signification du drapeau et de la frontière linguistique. Cette expo entre dans le contexte

de nombreuses initiatives citoyennes qui apparais-sent depuis quelques semaines en Belgique et

qui reflètent la fracture entre la politique et les électeurs.

PITCH

À l’heure où les Belges ne veulent plus rien échanger, Il ne reste qu’une seule solution au politiciens belges: baiser, baiser, baiser! La Belgique est une grand bordel et doit le rester.

Sur cette scène fantasmée, la classe politique Belge de l'année 2007. Les corps des protagonistes ne sont évidement pas les vraies (vu le caractère érotique de cette fresque les noms ne sont pas listés).

Elle a été originellement crée et exposée dans le cadre de l’exposition collective ‘Belgicarium’ à Bruxelles.

Cent artistes belges réunis pour défendre l’unité de la Belgique durant la crise politique de 2007 (le pays était déchiré et sans gouvernement pendant plus d’un an).

 

© 2008 Lucas Racasse